Rechercher
  • Vicky Brougiannaki

Est-ce que mon enfant a besoin d'une chambre ?

"Avec mon mari on vient de se séparer. Je n'ai pas les moyens de payer un appartement avec deux chambres, alors la petite dort dans la même chambre que moi. Est-ce que c'est grave ? "


Non madame, ce n'est pas grave. Et heureusement que ce n'est pas grave car ceci est une réalité cachée pour beaucoup d'enfants de familles séparées en France. Pourquoi cachée ? Parce que le cododo dans notre pays est un gros tabou. Pour rappel le cododo implique le couchage de l'enfant dans la même chambre que ses parents, pas forcément dans le même lit. Pourquoi se cache-t-on ? Eh bien parce qu'on n'a pas envie de se faire soupçonner de ne plus avoir de vie sexuelle ou, pire, d'en avoir une qui rendra notre famille incestueuse ! Je ne vous parlerai pas de nombreux atouts du cododo, tant sur le plan physiologique que sur le plan psychique, vous pouvez vous renseigner sur le sujet ailleurs ( par exemple), je n'ai rien à y ajouter. Par contre je vous parlerai du besoin d'avoir sa propre chambre.


Parce qu'il y a bel et bien un besoin d'intimité. Chez les parents ! Dans la longue histoire de l'humanité, dans notre pays, le besoin d'une chambre à soi apparait probablement avec le cloisonnement de la sexualité, d'abord par l'Eglise et ensuite par la psychanalyse. Mais ce besoin, vous vous en doutez, concerne les adultes. Les enfants, eux, ils s'en fichent d'avoir un espace d'intimité. Pas avant 7 ou 8 ans et en l'absence de fratrie peut-être même plus tard. Vous n'avez jamais remarqué qu'ils préfèrent jouer dans le salon ? Les enfants aiment évoluer aux côtés des adultes. Ceci leur procure sécurité, attachement et même estime et confiance en soi, via le regard que porte le parent sur les activités de l'enfant. Les enfants aiment être avec nous, ils apprécient de vivre ensemble, de faire ensemble, ils aiment pouvoir nous montrer à tout instant ce qu'ils font. Les chambres d'enfant servent à ce que les adultes puissent être tranquilles, sans les cris et sans le bazar. C'est tout. En d'autres termes, le besoin de chambres séparées, à moins d'être clairement énoncé par l'enfant (même petit, il y a toujours des exceptions !) est un besoin de l'adulte, pas de l'enfant. Pas de méprise hein, je ne dis pas que les besoins des adultes n'ont pas à être entendus, ou qu'on devrait tous vivre ensemble en permanence dans le même espace, je dis par contre qu'il vaut mieux être au clair avec tout ça pour ne pas s'obliger à faire les choses sur la base de croyances et de mauvaises raisons. Si pour vous une chambre d'enfant n'est pas possible, il n'y a aucune crainte à avoir quant à son développement. Sauf si ça vous fait péter un plomb, évidemment ! Les séparations amènent leur lot de perturbations (je vous ferai un autre article sur le sujet). Mais là il y a peut-être une chose à prendre positivement ! Si la vie fait qu'après une séparation vous vous retrouvez dans un tout petit espace à partager avec votre (petit) enfant, prenez cela comme une opportunité à

  • renouer le lien (qui a pu pâtir du manque de disponibilité des parents - c'est fréquent avant une rupture), restaurer l'attachement

  • offrir de la sécurité de par la proximité physique

  • pouvoir entendre et voir votre enfant lors de ses jeux solitaires

  • pouvoir écouter votre enfant quand l'envie de s'exprimer lui vient

  • pouvoir jouer avec lui

  • apprendre à vivre à deux, vous aussi avez besoin de cet apprentissage !

Alors pas de chambre ? Pas de problème !

0 vue

Happinest

34 chemin du Val Fleuri

06800 Cagnes sur mer

06 83 82 98 87 

  • facebook

© 2017 Vicky Brougiannaki Proudly created with Wix.com